Background - Que fait l’UIE?

Que fait l’UIE?

L’UIE est en rapport avec les organisations internationales et coordonne des actions de lobbying auprès de celles-ci lorsque cela s’avère nécessaire, notamment lorsque de nouveaux traités internationaux ou d’instruments juridiques se font jour. L’UIE dispose à cet effet du statut consultatif auprès des Nations Unies, notamment les organes suivants : Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), UNESCO, Union postale universelle (UPU). Par ailleurs, l’UIE a également des réunions régulières avec des représentants de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et d’autres organisations internationales.

L’UIE assiste ses organisations nationales membres lorsque les lois nationales qui concernent les éditeurs, notamment les lois droit d’auteur, sont revisitées ou amendées. L’UIE fournit un conseil juridique ou prend part au lobbying des gouvernements nationaux ou des regroupements régionaux en coopération avec le membre national concerné. L’UIE surveille les violations de la liberté d’expression et de la liberté de publier au plan mondial et intervient dans les cas de persécution et de poursuite d’éditeurs et d’écrivains.

L’UIE a mis en place un réseau étendu d’organisations non-gouvernementales (ONG) actives au plan international. Parmi ces ONG, on compte les ONG représentants les écrivains, les bibliothécaires, les éditeurs de journaux et de périodiques, les éditeurs de musique, les sociétés de gestion collective et les organisations de défense des droits de l’Homme.

Tous les deux ans, l’UIE remet un prix liberté de publier, le "Prix Liberté de publier de l’UIE". Ce prix est remis à une personne ou à une institution qui a su faire montre d’un courage exemplaire dans le soutien à la liberté d’expression et à la liberté de publier.

L’UIE organise ou soutient des événements internationaux qui se concentrent sur les problèmes auxquels doivent faire face les éditeurs (ex : le salon du livre 2006 de Göteborg dont le thème principal était la liberté d’expression, Rassemblement biannuel d’Istanbul pour la liberté d’expression, Symposium international sur le droit d’auteur du Caire, 2007, Salon du livre de la mer noire 2008, Symposium International sur les nouvelles formes de censure (septembre 2008), etc.).

L’UIE prend part à des missions d’enquête. Nous pouvons citer à titre d’exemple les mission du Groupe d’Observation de la Tunisie (TMG) ou les procès de Ragip Zarakolu et Orhan Pamuk en Turquie.

L’UIE soutient le développement de standards internationaux importants pour l’industrie de l’édition. Elle représente la communauté éditoriale mondiale dans le Conseil d’Administration de l’Agence internationale ISBN. L’UIE est un membre fondateur de la Fondation internationale DOI. Elle surveille les développements d’autres standards.

L’UIE est représentée au Conseil d’Administration de la Fédération internationale des organisations de reproduction de droits (IFRRO).

L’UIE fournit à ses membres des services d’information réguliers et des conseils quant aux développements relatifs à l’industrie de l’édition de part le monde.

L’UIE promeut et surveille la ratification et la mise en oeuvre de l’Accord de Florence (UNESCO) sur l’importation d’objets de caractère éducatif, scientifique ou culturel et de son protocole additionnel.

L’UIE coopère avec l’UNESCO afin de promouvoir la journée mondiale du livre et du droit d’auteur (23 avril) et de sélectionner la Capitale Mondiale du Livre (titre décerné annuellement).

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn